haut

Un à zéro pour Charlot


Moi, Charlot, savez-vous quoi ? Je m’en vais à la guerre.  



Table des matières

  1. Description de l’œuvre
    Une fiche descriptive de l’œuvre et de ses éléments techniques.
  1. L’œuvre
    Un résumé de l’œuvre et une présentation de l’expérience d’usager.
  1. Ressources éducatives
    Des ressources éducatives qui sont constituées de pistes d’exploitation, de contenus pédagogiques, d’expérimentation sur la réception de l’œuvre ainsi que de la démarche de création.

Description de l’œuvre

Auteur.rice / illustrateur.rice

Jannick Lachapelle (autrice) ; PisHier (illustrateur)

Éditeur.rice

Véronique Fontaine (La boîte à pitons)

Autres contributeur.rice.s

Prune Lieutier (chargée de projet);
Bruno Choinière (directeur de création);
Marc-André Dandurand (directeur artistique);
Gabriel Larivière (design);
Christian Lebel (directeur technique et développement interactif);
Jérémy Dallaire ; Etienne Celia (développement interactif et animation); Cindy Labranche (productrice);
Martin Antonietti (co-conception);
Édouard Reinach (soutien à la conception);
Nathalie Lacelle ; Marie-Christine Beaudry (conseil pédagogique);
Elliot Miville-Deschênes (narration);
Samuel Laflamme (composition musicale);
Luis-Philippe Quesnel (composition des effets sonores);
James Duhamel (enregistrement et mixage des narrations);
Jane Pear (direction d’acteurs);
Shonda Secord (traductrice);
Sophie Sainte-Marie (direction littéraire).

Date de la première publication et dernière mise à jour connue

2016 (d.m.à j. 2018)

Langues

français ; anglais 

Système opératif et supports requis

Expérience proposée :

  • Œuvre narrative

Fonctionnalités numériques et caractéristiques médiatiques :

  • Ressources multimodales
  • Plateforme de recréation

L’œuvre

L’application Un à zéro pour Charlot (2016) est une adaptation de l’album éponyme de Jannick Lachapelle et PisHier, publié en 2015 par les Éditions Fonfon. Elle aborde le thème de la maladie chez les enfants en racontant, avec humour et honnêteté, les épreuves de Charlot, 6 ans, atteint de cancer.

L’histoire est narrée dans les termes d’une véritable bataille entre deux fronts opposés : une milice de créatures monstrueuses logées le tibia du petit garçon sur la ligne offensive ; une armée de globules blancs et de vaillants médecins, armés de « potions magiques » et de « canons à radiations », sur la ligne défensive. Le combat est rude et serré. Les victoires et les intervalles de normalité s’alternent aux difficultés et aux moments de fatigue, en montrant que si le processus de guérison est long et incertain, chaque bataille compte. 

Se dévoilant grâce au clic des lecteur.rice.s sur des boutons d’avancement, chaque page-écran révèle des sons et des musiques, des animations, des illustrations et des mini-jeux, qui intègrent le tissu icono-textuel de l’album d’origine et soutiennent la construction du sens par une mise en sons ou en images d’éléments celés ou implicites.

Ainsi, par exemple, en faisant glisser le doigt l’appareil de radiographie positionné sur la jambe de Charlot, le.la lecteur.rice découvre une dimension de l’illustration initialement invisible et, en même temps, se trouve directement impliqué·e dans l’action narrative.

De même, l’interaction avec le « canon à radiations » déclenche à la fois une animation du rayonnement lumineux du laser et sa reproduction sonore.

D’autres activités et contenus interactifs, tels le mini jeu-vidéo mettant en scène une lutte contre les cellules cancéreuses, exploitent des procédés littéraires pour favoriser l’immersion et la participation des lecteur.rice.s : dans ce cas, par la mise en abyme d’une console portable, on transpose le combat de Charlot et on donne aux enfants la possibilité d’y participer, par la médiation rassurante et ludique du méta-écran.

L’application propose également une plateforme de recréation, à partir de laquelle les enfants peuvent concevoir leurs propres versions de l’histoire, en intégrant des contenus textuels nouveaux aux éléments graphiques et narratologiques de l’album mère.

Pouvant contenir jusqu’à 5 livres numériques de 10 pages, cet espace permet de saisir des textes, d’enregistrer des contenus sonores et d’organiser librement sur la page-écran un répertoire d’éléments graphiques, en choisissant leur taille et position.


Ressources éducatives

Éducation

L’album permet d’aborder le thème de la maladie chez les enfants et ouvre la voie à la réflexion sur l’importance du soutien des proches dans les situations de détresse physique. 

Il peut être exploité à partir de la métaphore du « combat » contre la maladie, qui puise au lexique de la guerre et permet décrire les différentes étapes de la « guerre » de Charlot contre les « intrus » qui ont « attaqué » son tibia.

L’œuvre peut être également utilisée pour travailler la liaison lecture-écriture, grâce aux outils de productions d’écrits numériques embarqués dans l’application.

La plateforme de recréation proposée par Un à zéro par Charlot, ainsi que par les autres œuvres de la collection Fonfon Interactif, est le produit d’une collaboration avec des chercheur.e.s de la Chaire de Littératie médiatique multimodale de l’Université de Québec à Montréal. Elle se configure comme un espace d’écriture multimodale et interactif propice au travail sur les composantes liées à la production et à l’expression écrites. Impliquant une réappropriation de l’œuvre de départ et une mobilisation de ressources diverses (verbales, iconiques et sonores) pour la production de nouveaux textes fictionnels, l’espace de recréation implique : 

  • une réflexion sur la structuration du texte narratif et fictionnel ; 
  • la planification des contenus et l’organisation de la mise en texte ;
  • l’agencement de ressources multimodales dans un but narratif ; 
  • la mobilisation de son vécu, de sa sensibilité et de ses connaissances pour exprimer le message voulu ; 
  • la mise à l’épreuve d’autres formes de transfictionnalisation et de transmodalisation.

Trousses pédagogiques créées par Fonfon

Réception

L’application Un à zéro pour Charlot a été testée dans le cadre d’une recherche exploratoire vouée à analyser la réception des œuvres littéraires numériques jeunesse en contexte scolaire. L’étude, menée en 2017 auprès de 20 enfants du primaire (École Élémentaire d’Outremont à Montréal) se proposait d’observer la compréhension et l’appréciation du texte littéraire numérique chez des sujets n’ayant reçu aucune formation préalable en littérature numérique. 

La recherche a montré que les enfants sont en mesure de restituer convenablement l’histoire et qu’il.elle.s ne sont pas gêné.e.s par la présence d’éléments animés, interactifs ou ludiques. Au contraire, il·elle·s les considèrent comme des facilitateurs de l’accès au sens, ainsi que comme l’une des raisons rendant l’expérience de lecture particulièrement agréable.

Pour lire d’avantage sur la recherche :
Lacelle, N. et Lieutier, P. (2019). Lire les œuvres numériques à l’écran. Observations en contexte scolaire

Création

Entretien avec l’éditrice, Véronique Fontaine.